certain


certain

certain, aine [ sɛrtɛ̃, ɛn ] adj. et pron.
certan 1160; lat. pop. °certanus, de certus « assuré »
I Adj. AAprès le nom
1(Possibilité) (Sujet chose) Qui est effectif sans laisser aucun doute, perçu directement ou établi par des preuves, des calculs. assuré, incontestable, indéniable, indiscutable, indubitable; certitude (1o). C'est un fait certain. Une bonne volonté certaine. évident, 1. manifeste.
(Attribut) L'historicité du personnage n'est pas certaine. Leur embarras est certain. On ne sait pas, c'est possible mais pas certain. Rien n'est moins certain. sûr. Il se moque de nous, la chose est certaine. La date du document est certaine. authentique, exact, fiable, vrai. Impers. (avec que) Il est certain que cette solution est meilleure, qu'il faut trouver une solution.
2(Probabilité) (Sujet chose) Qu'on peut prévoir à coup sûr, qui arrivera. inéluctable, inévitable. Nous sommes voués à une mort certaine. Un résultat certain. Math. Événement certain, dont la probabilité est égale à 1.
(Attribut) Son départ est maintenant certain, décidé. C'est hautement probable mais pas certain. Qui est déterminé, fixé de façon précise. La date de réservation est certaine.
Subst. Fin. Coter le certain : coter des devises (selon la méthode britannique) en déterminant le prix variable en monnaie étrangère d'un montant fixé de monnaie nationale (ex. x francs, y dollars valent une livre).
3(Sujet personne) CERTAIN DE qqch. :qui pense que la chose est certaine (1° ou 2°). ⇒ certitude (2°). Je suis certain de son honnêteté. assuré, convaincu. Je suis certaine de l'heure, c'était 16 h. Vous vous trompez ! — Non, j'en suis absolument certain. (Avec l'inf.) Es-tu bien certain d'avoir fermé la porte ? Nous sommes certains d'y parvenir.
CERTAIN QUE(et l'indic.). Je suis certain qu'il n'était pas là, que vous serez content (cf. J'en mettrai ma main au feu, j'ai l'intime conviction). Loc. fam. Être sûr et certain de, que (redondance critiquée) :tout à fait certain. J'en suis sûre et certaine.
B(Avant le nom)
1(Précédé de l'art. indéf.) Imprécis, difficile à fixer. Il y avait là un certain nombre de gens. Elle restera un certain temps. Jusqu'à un certain point. « Il l'embrassait à certaines heures » (Flaubert).
2(Atténuant l'idée de l'indétermination). Il lui a fallu un certain courage, du courage. Un homme d'un certain âge [ sɛrtɛnaʒ ], plus tout jeune, et non pas d'un âge certain (avancé; vieux).
3Plur. Quelques-uns parmi d'autres. Certains peuples. Dans certains pays. quelque. En certaines occasions. À certains moments.
4S'emploie devant un nom de personne en signe de dédain, mépris ou ignorance affectée. « Quoi qu'elle ait fait voir de l'amitié pour un certain Léandre » (Molière).
II Pron. plur. CERTAINS : certaines personnes. Certains disent, certains prétendent. aucun (d'aucuns), plusieurs, quelqu'un (quelques-uns).Aux yeux de certains, de certaines de vos amies. Certains étaient d'accord, d'autres pas. Certains d'entre eux. ⊗ CONTR. 1. Incertain; contestable, controversé, discutable, douteux, erroné, 1. faux; aléatoire, improbable; hésitant, sceptique.

certain nom masculin (de certain) En Bourse, contre-valeur en francs d'une devise étrangère. ● certain, certaine adjectif (latin populaire certanus, du latin classique certus) Tenu pour assuré, inévitable : Dans ces conditions, l'échec est certain. Évident, exact, dont on ne peut douter : Parvenir à des conclusions certaines.certain, certaine (difficultés) adjectif (latin populaire certanus, du latin classique certus) Sens Certain n'a pas le même sens selon qu'il est placé après ou avant le nom auquel il se rapporte. 1. Un succès certain. Placé après le nom, certain est adjectif qualificatif et signifie « sÛr, indubitable » : Magali a remporté un succès certain. 2. Un certain succès. Placé avant le nom, certain est adjectif indéfini et signifie « relatif, difficile à déterminer, quelconque, modeste… » : Magali a remporté un certain succès. Construction Être certain que... Lorsque le complément de certain est une proposition, on emploie l'indicatif (ou le conditionnel) si certain est dans une proposition affirmative : Natacha est certaine qu'il est venu ; il est certain qu'il faudrait partir plus tôt. Si certain est dans une proposition interrogative ou négative, on emploie le plus souvent le subjonctif : Alice n'est pas certaine qu'il soit venu ; est-il certain qu'il faille partir plus tôt ? On peut également employer l'indicatif, qui exprime moins fortement le doute que le subjonctif : elle n'est pas certaine qu'il est venu ; est-il certain qu'il faut partir plus tôt ?certain, certaine (expressions) adjectif (latin populaire certanus, du latin classique certus) Être certain de, tenir pour vrai ce qui est dit, en être sûr : Es-tu certain de ce que tu avances ? Corps certain, chose bien déterminée, non susceptible d'être remplacée par une autre, contrairement à une chose fongible. Créance certaine, celle dont le principe et l'existence se trouvent non contestés et qui, notamment, n'est pas liée à la réalisation d'une condition suspensive. Date certaine, jour à partir duquel l'existence d'un acte sous seing privé ne peut plus être contestée par des tiers. Événement certain, événement dont la probabilité est égale à un. ● certain, certaine (synonymes) adjectif (latin populaire certanus, du latin classique certus) Évident, exact, dont on ne peut douter
Synonymes :
- évident
- indéniable
- net
- sûr
Contraires :
- aléatoire
- chimérique
- supposé
Tenu pour assuré, inévitable
Synonymes :
- assuré
- évident
- sûr
Contraires :
- aléatoire
- supposé
certain, certaine adjectif indéfini Devant un nom commun, désigne quelqu'un ou quelque chose qu'on distingue, sans grande précision, d'un ensemble : À un certain moment, on a pu craindre le pire. Devant un nom propre de personne, indique à la fois qu'on ne sait pas très bien de qui il s'agit et/ou qu'on attache peu d'importance à cette personne : Un certain Michel a téléphoné. Devant un nom abstrait de chose, exprime une quantité relativement importante : Sans être vraiment vieux, il est déjà d'un certain âge.

certain, aine
adj. et Pron.
rI./r adj. (Placé après le nom.)
d1./d (Choses) Sûr, indubitable. La nouvelle est certaine.
d2./d (Attribut) (Personnes) Assuré de la vérité de (qqch), qui en a la certitude. Je suis certain de ce que j'avance.
rII./r adj. (Placé avant le nom.)
d1./d Se dit, en un sens vague, des personnes et des choses en quantité indéfinie. Depuis un certain temps. Un homme d'un certain âge, qui n'est pas très âgé mais qui n'est plus jeune, par oppos. à d'un âge certain, âgé.
d2./d (Plur.) Quelques. Certains savants affirment que...
d3./d Devant un nom de personne. (Marquant parfois une nuance de mépris.) Un certain X a osé le dire.
rIII/r Pron. (Plur.) Quelques personnes.

I.
⇒CERTAIN1, AINE, adj. et pron. indéf.
I.— Adj. indéf., var. en genre et en nombre, toujours placé avant le subst. Exprime l'indétermination, qui porte sur l'identité, la quantité ou la qualité.
A.— Au sing., empl. avec l'art. indéf., ou, except. sans article.
1. [Le subst. désigne une pers. ou une chose concr.] Certain(e), sans abolir l'indétermination de l'identité, individualise, souligne la spécificité (connue ou censée être connue) :
1. La famille, d'où chacun émane, appartient toujours à une cité quelconque, et même à une certaine église. Mais ce dernier lien étant plus faible, il comporte plus de variations, quoiqu'elles ne soient jamais arbitraires.
COMTE, Catéchisme positiviste, 1852, p. 148.
2. L'OURS. — Je me suis permis de lire une certaine lettre que tu as toujours avec toi. Elle est joliment bien tournée.
CLAUDEL, L'Ours et la lune, 1919, 3, p. 609.
[Sans art., souvent pour souligner le caractère allusif d'une assertion] :
3. — Oh! que non! On ne se moque pas d'un préfet, dit en ricanant M. de Riquebourg, choqué du mot. Nous avons certain dossier, avec sept lettres originales du sieur Crochard.
STENDHAL, Lucien Leuwen, t. 3, 1836, p. 82.
4. ... il suivait par moment certaine ligne du parquet, et puis une autre parallèle, se donnant la tâche de ne pas mettre le pied à côté...
RAMUZ, Aimé Pache, peintre vaudois, 1911, p. 198.
5. ... l'article du Miroir universel, je peux vous affirmer qu'il a été inspiré à certain petit monsieur que je préfère ne pas nommer par une grande firme anglaise de munitions et d'armements.
G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Cécile parmi nous, 1938, p. 182.
2. [Le subst. désigne un comportement, une activité] Certain exprime le caractère particulier difficile à préciser ou la faible mais réelle quantité. Il lui parle sur un certain ton; un certain sourire; il faut un certain courage pour lui tenir tête :
6. Gilbert se prit à penser qu'il ne lui déplaisait pas. Il en conçut un certain orgueil, mais un plaisir modéré.
ARLAND, L'Ordre, 1929, p. 226.
7. Elle avait pour lui un certain dédain : ce dédain que les femmes intimement confiantes dans leur mari ont à l'égard de ces amis dont il a parlé trop minutieusement devant elles pour ne pas les déprécier à la longue.
DRIEU LA ROCHELLE, Rêveuse bourgeoisie, 1939, p. 136.
Littér., sans art. :
8. Les médecins ont encore certaine influence. Ils poussent les infirmières qu'ils ont distinguées. La politique n'a pas encore fait intrusion. De telle sorte que les surveillantes sont généralement bien.
BARRÈS, Mes cahiers, t. 9, 1911-12, p. 177.
9. ... il [Henry James] modérait parfois son « humour », ironie qui trahissait certaine condescendance, mais cachait une tendresse réelle, comme d'un grand homme pour sa nourrice.
BLANCHE, Mes modèles, 1928, p. 151.
3. [Le subst. désigne un moment du temps, une grandeur, un rapport, etc.] Certain est équivalent de donné, fixé, défini avec en outre l'idée que la précision pourrait être donnée si on l'exigeait. Un certain soir, un certain nombre de...; sous un certain angle :
10. Cependant il y a des ferments qui agissent, en apparence, en quantités définies. Ainsi une certaine quantité de diastase ou de principe actif du pancréas, ou de pepsine, agit sur de la viande ou l'amidon en quantité déterminée.
C. BERNARD, Cahier de notes, 1860, p. 41.
[Sans art., surtout dans le cas de compl. circ. de temps non prépositionnels] Certain soir, certain jour, certaine après-midi :
11. ... il emportait une liasse volumineuse de papiers se rapportant plus ou moins à la succession, imaginant toujours qu'à certain moment de l'entretien quelque point essentiel de leur affaire lui serait sorti de la tête, ...
MONTHERLANT, Les Célibataires, 1934, p. 786.
[Dans des tours figés] D'une certaine manière, d'une certaine façon, en un certain sens.
4. Un certain + n. propre de personne. Tour marquant le refus de se prononcer sur la personne. (Lorsqu'on applique certain, qui par déf. exprime l'indétermination à un nom de personne connue, le tour prend une valeur iron. ou péj. Un certain Bonaparte.)
B.— Au plur., toujours sans art.
1. Exprime les mêmes valeurs que celles définies sous A :
12. Il y a certains silences qui vous attirent, vous fascinent, on a envie de jeter n'importe quoi dedans, des paroles...
BERNANOS, Journal d'un curé de campagne, 1936, p. 1101.
13. Il serait téméraire de répondre par l'affirmative, mais j'ai surpris des faits et reçu certaines confidences qui autorisent du moins à penser que, dans quelques cas exceptionnels et chez les plus évoluées, ces préoccupations n'étaient pas absentes.
AMBRIÈRE, Les Grandes vacances, 1946, p. 207.
Rem. 1. Noter les groupes prép. plus ou moins figés : à certains égards; à certains moments; dans, sous certaines conditions; dans certains cas; certains jours, etc. 2. Certains est parfois précédé de l'art. de, surtout dans les compl. circ. introd. par à : à de certains moments, à de certaines heures, à de certains indices; à de certains airs sournois (MIRBEAU, Le Journal d'une femme de chambre, 1900, p. 162); à de certains gestes (MOSELLY, Terres lorraines, 1907, p. 228); après des verbes constr. avec à : s'ajouter à de certains éléments (cf. BREMOND, La Poésie pure, 1926, p. 44); croire à de certaines choses (cf. MONTHERLANT, Demain il fera jour, 1949, II, 4, p. 732); monter à de certains sommets (PÉGUY, L'Argent, 1913, p. 1305); cf. aussi, plus rare : Le long de ces murailles flânaient de certains ânes qui valent bien les ânes turcs (T. GAUTIER, Tra los montes, Voyage en Espagne, 1843, p. 33). Il n'y avait que « les saints » qui pussent avoir de certaines audaces avec le mal (JOUHANDEAU, M. Godeau intime, 1926, p. 46).
2. [Surtout en corrélation avec autres]. Exprime l'indétermination du nombre, celui-ci n'étant qu'une partie du tout. Certaines personnes ont refusé l'offre, d'autres l'ont acceptée.
II.— Pronom. masc. plur. Exprime la partie indéterminée du tout.
A.— Certains renvoie à un subst., que ce subst. soit placé dans le cont. antérieur ou qu'il figure dans une constr. partitive du type certains de ses amis.
[Le subst. désigne une pers.] :
14. Certains, qui cachaient jalousement un bonheur médiocre, me regardaient comme un parvenu. Certains avaient pitié de moi. D'autres, plus conciliants, prétendaient que tout revient au même : ...
GIRAUDOUX, Simon le Pathétique, 1926, pp. 92-93.
15. Il ne restait plus que quelques jeunes gens et certains de ses amis pour continuer à le défendre; ...
RAMUZ, La Grande peur dans la montagne, 1926, p. 260.
[Le subst. désigne un inanimé] :
16. J'épouse ses étonnements et ses joies... Je crois que je serais encore capable de certaines; ...
GIDE, Ainsi soit-il, 1951, p. 1169.
Rare, au sing. :
17. Il n'y avait pas de lettre de Jacqueline, mais seulement quelques billets dont certain sur lequel, tout de suite, Laurent reconnut l'écriture de Schleiter.
G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Le Combat contre les ombres, 1939, p. 252.
B.— Certains n'a pas de fonction référentielle et désigne un nombre indéterminé de personnes dont l'identité — ou le nombre — ne peut être précisé ou n'a pas intérêt à l'être. Certains trouveront toujours à redire :
18. Pour certains, la Marne parut comme une sorte de miracle, pour d'autres comme un hasard heureux et imprévu.
JOFFRE, Mémoires, t. 1, 1931, p. 427.
19. La parole de Dieu! Rends-moi ma parole, dira le juge au dernier jour. Quand on pense à ce que certains devront tirer à ce moment-là de leur petit bagage, on n'a pas envie de rire, non!
BERNANOS, Journal d'un curé de campagne, 1936, p. 1078.
Rem. Rare, au fém. :
20. Elle avait cette élégance subtile qui s'attache à certaines.
E. ESTAUNIÉ, La Vie secrète, 1908, p. 149 (GRÉV. 1964, § 585 rem. 1).
Prononc. et Orth. :[], fém. [-]. Liaison avec dénasalisation de la voyelle : certai-n auteur (GRAMMONT Prononc. 1958, p. 133, et DUB.). Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Cf. certain2. Bbg. CASAGRANDE (J.). Sûr et certain en fr. et en angl. Fr. mod. 1974, t. 42, n° 2, pp. 121-132.
II.
⇒CERTAIN2, AINE, adj.
A.— Vieilli. Qui offre toutes les garanties auxquelles on peut ou doit s'attendre.
1. [En parlant de chose] Qui offre des :
a) garanties de bonne facture, en parlant de certains comportements humains : se déplacer, dessiner, etc. (= qui a de l'assurance) :
1. C'est un ciel d'Italie [l'esprit de la princesse Nathalie] tout d'azur, avec un horizon net et arrêté; pas un nuage, pas une vapeur : le bleu pur et les lignes certaines.
SAINTE-BEUVE, Causeries du lundi, t. 11, 1851-62, p. 591.
2. ... dans leurs décors authentiques, patiemment certains, des êtres surgissaient en des postures prises sur le vif, d'une réalité subjuguante et sûre; ...
HUYSMANS, Là-bas, t. 1, 1891, p. 13.
b) garanties de conformité aux règles de l'exactitude, en parlant de disciplines intellectuelles ou scientifiques (= prouvé) :
3. Cette médecine conjecturale doit nécessairement précéder la médecine certaine, que j'appelle la médecine expérimentale parce qu'elle est fondée sur le déterminisme expérimental de la cause de la maladie.
C. BERNARD, Introd. à l'étude de la méd. exp., 1865, p. 339.
4. Du moins, en passant des années à débrouiller le grimoire laissé par Vinteuil, en établissant la lecture certaine de ces hiéroglyphes inconnus, l'amie de Mlle Vinteuil eut la consolation...
PROUST, La Prisonnière, 1922, p. 262.
c) garanties de conformité à ce qui est attendu, en parlant d'engagements, promesses, etc. (= garanti) :
5. ... se passionner pour la journée de huit heures, pour les retraites de vieillesse et d'invalidité, pour l'assurance sérieuse et certaine contre le chômage.
JAURÈS, Ét. socialistes, 1901, p. 100.
6. ... Rouletabille ne voulut jamais entrer dans le panier. Il ne consentit à se laisser désarmer que sur la promesse certaine qu'on allait lui faire avancer une voiture.
G. LEROUX, Rouletabille chez le tsar, 1912, p. 153.
Emploi subst. masc., avec valeur neutre. Ce qui est assuré :
7. ... rarement les auteurs ont sujet d'être contents, parce que les directeurs cherchent toujours l'argent dans le gros lot de hasard, sauf à perdre le certain modeste de chaque jour.
G. SAND, Correspondance, t. 4, 1812-76, p. 541.
Rem. Noter les « impropriétés » styl. dans :
8. ... les fanaux agités des vaisseaux, le phare immobile du couvent, humble, mais certain, et dirigeant sans périls la religieuse à une terre céleste; ...
CHATEAUBRIAND, Génie du Christianisme, t. 1, 1803, p. 458.
9. Monsieur le Ministre, considérez, je vous prie, qu'un ministre représente le degré le plus élevé du domestique, et qu'il est, par conséquent, le domestique le plus certain, le moins contestable, ...
AUDIBERTI, Le Mal court, 1947, II, p. 163.
2. DR., COMM. Dans des termes figés, signifie « déterminé ». À jour certain, un nombre certain, un taux certain (Ac. 1798-1932) :
10. Le débiteur d'un corps certain et déterminé est libéré par la remise de la chose en l'état où elle se trouve lors de la livraison, ...
Code civil, 1804, p. 224.
B.— Cour. Qui ne fait pas de doute, qui est conforme aux critères de la vérité.
1. [Qualifiant des subst. de l'inanimé] Sa bonne foi est certaine; voici une preuve certaine de son innocence; il s'agit là d'une loi certaine et démontrée; il court à un échec certain :
11. C'était l'interruption de toutes ses études, l'impossibilité de les recommencer dans une autre université, la privation certaine de cette belle vie calme qu'il aimait, ...
MAUROIS, Ariel ou la Vie de Shelley, 1923, p. 43.
12. Ces permissions du réel sont elles-mêmes affectées d'un indice variable de certitude : elles sont alors certaines, probables ou simplement possibles.
RICŒUR, Philos. de la volonté, 1949, p. 52.
Emploi subst. masc., avec valeur neutre. Le certain. Ce qui est certain :
13. Ce contemplateur [V. Hugo] nous enseigne qu'il n'y a pas que le chair, le certain, le fixe, l'isolé : il nous restitue le mystère, le changement, la solidarité de tout être et de toutes choses.
BARRÈS, Les Déracinés, 1897, p. 506.
14. ... « Je suis dans le possible, dans le probable peut-être. Je ne suis pas dans le certain, et je veux du certain, j'en ai besoin, comme on a faim, comme on a soif, — avec tout mon être. »
P. BOURGET, Nos actes nous suivent, 1926, p. 40.
Rem. La postposition de l'adj. épithète est de règle; cependant on trouve qq. cas d'antéposition, quand des éléments du syntagme nom. permettent d'éviter l'ambiguïté : Il faudrait qu'on sente une trop certaine assurance intérieure pour... (J. RIVIÈRE, Correspondance [avec Alain-Fournier], 1909, p. 142); Cette très vague, mais très certaine attente du moment de la séparation (MONTHERLANT, La Petite Infante de Castille, 1929, p. 615); Ce mixte de savoir, de méthode et de songe, de parfaite et certaine lucidité (VALÉRY, Variété V, 1944, p. 278).
2. (Être) certain de (suivi d'un subst. ou d'un pron., d'un inf. se rapportant au suj.), (être) certain que. [Le suj. désigne une pers.] je suis certain de cela, d'avoir raison; soyez certain que je me tairai. Avec suppression du verbe, et détachement par rapport au sujet :
15. Certaine que sa mère, confinée dans un monde intellectuel et pauvre, ne saurait ni la mettre en valeur ni la produire, elle se décidait à rechercher elle-même le milieu favorable à son établissement, ...
A. FRANCE, L'Île des pingouins, 1908, p. 331.
3. Tours impers. Il est certain que; ce qui est certain, c'est que...; un fait est certain... c'est que; c'est certain :
16. — Toutes ces conjonctions ont un sens, c'est certain, dit à son tour le pharmacien. On ne rencontre jamais que ceux qu'on doit rencontrer.
ABELLIO, Heureux les pacifiques, 1946, p. 112.
En emploi subst. neutre « ce qui est certain » dans le tour expr. Le certain est que...; le certain, c'est que :
17. ... dans ce métier-là (...) le gain n'est pas en proportion du travail; compter sur de la fatigue, du danger, c'est le certain...
H. MALOT, Romain Kalbris, 1869, p. 5.
18. Le certain, c'est qu'à son propos se noua la brève amitié des deux hommes dont, l'année suivante, une nouvelle tragédie, Alexandre le Grand, devait consommer la rupture.
MAURIAC, La Vie de Jean Racine, 1928, p. 54.
19. ... le certain est qu'elles [les mutations] se produisent à tout instant dans la nature, et la question qui nous intéresse avant tout est de savoir si elles sont capables d'avoir réalisé l'évolution.
J. ROSTAND, La Vie et ses problèmes, 1939, p. 173.
4. Tour intensif. Sûr et certain :
20. S'ils te racontent que j'ai parlé, sois sûr et certain que c'est un bluff. Nie tout.
S. DE BEAUVOIR, Les Mandarins, 1954, p. 565.
Pop. Sûr-certain :
21. Tout allait se passer ainsi qu'il l'avait prévu, Grange en était sûr-certain.
POURRAT, Gaspard des Montagnes, La Tour du Levant, 1931, p. 145.
Prononc. et Orth. :[], fém. [-]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1160 certan « sûr, convaincu » (Énéas, éd. J. J. Salverda de Grave, 205-206); 2. ca 1200 certainne « assuré, indubitable, indéniable » (Gace Brulé ds Chansons attribuées au Chastelain de Couci, éd. A. Lerond, Paris, 1964, chanson XXVII, p. 194); 1374 chiertain emploi subst. « caractère de ce qui est sûr » (Archives du Nord, B 10316, f° 21 ds IGLF); 1567 certain « ce qui est sûr » (J. AMYOT, Les vies des hommes illustres de Plutarque, Numa, 9 ds LITTRÉ); 3. 1373, 12 janv. « déterminé, fixé, bien établi » (Lettre de Charles V, Hôtel-Dieu de Meaux, A 2 ds GDF., s.v. prefichier); 1738 emploi subst. terme de banque et de change (VOLTAIRE, Dict. philos., art. Banque ds BRUNOT t. 6, 1, p. 166). B. Indéfini ca 1283 certain devant un subst. désignant une pers., exprime l'ignorance affectée (PH. DE BEAUMANOIR, Coutumes Beauvaisis, éd. Salmon, § 408); 1634 empl. comme pronom (CORNEILLE, La Veuve, I, 3, vers 491 ds IGLF), attest. isolée; 1863 pron. plur. « quelques-uns » (LITTRÉ). Du lat. vulg. certanus, représenté également dans l'a. prov. certan « sûr, sincère, certain » (XIIe s. ds RAYN., s.v. cert), l'a. esp. certano (XIIIe s. ds COR., s.v. cierto), l'a. ital. certano (XIVe s. ds DEI); dér. en -anus (-ain) du lat. class. certus, attesté aux sens A 1 (Plaute ds TLL s.v., 920, 5; + génitif, Ovide, ibid., 920, 33) et A 2 (Plaute, ibid., 910, 82; emploi subst., Cicéron, ibid., 914, 58); à rapprocher de B : Cicéron, ibid., 903, 80 [au sens de « fixé, déterminé »], sens affaibli, synon. de quidam : Cicéron, ibid., 906, 49 [d'une chose] et Cicéron, ibid., 907, 32 [de personnes]; certus est le part. passé adjectivé de cernere « discerner, décider ». Certain a évincé l'a. fr. cert « certain, sûr », issu du lat. certus.
STAT. — Certain1 et 2. Fréq. abs. littér. :33 442. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 38 050, b) 38 047; XXe s. : a) 42 703, b) 63 689.
BBG. — DARM. Vie 1932, p. 144.

certain, aine [sɛʀtɛ̃, ɛn] adj.
ÉTYM. 1567; certan, 1160; lat. pop. certanus, de certus « assuré ».
REM. (Phonét.). Devant un nom masculin commençant par une voyelle, on prononce [sɛʀtɛn] (ex. : un certain espoir [œ̃sɛʀtɛnɛspwaʀ]).
———
I (Placé après le nom, en épithète).
1 Qui ne fait pas de doute; qui est l'objet d'une adhésion intellectuelle, d'un sentiment assuré de vérité. Assuré, confirmé, incontestable, indéniable, indiscutable, indubitable, sûr. || Une chose certaine. || Cela est, c'est certain. || C'est possible, probable, très probable, mais ce n'est pas certain. || Un événement certain est un événement dont la probabilité est égale à 1.Il est certain que… || La chose est certaine. || C'est un fait certain ( Connu, reconnu). || Regarder une chose comme certaine, prendre, tenir pour certain. || La marque certaine d'une chose.
Cour. Qui ne peut manquer de se produire. Inévitable. || La victoire est certaine. || Son départ est certain. || Donner pour certain un événement ( Compter). || S'exposer à un échec certain. Immanquable. || Un sort certain. Inéluctable; et aussi authentique, décisif, évident, flagrant, fondé, formel, infaillible, manifeste, positif. || Un témoignage certain. Avéré, inattaquable.Un résultat certain. Exact. || Une déduction certaine. Mathématique, rigoureux. || Établir le caractère certain d'une chose ( Certifier; authenticité, exactitude, vérité), d'une assertion ( Véracité).
1 (…) Quand le mal est certain,
La plainte ni la peur ne changent le destin;
Et le moins prévoyant est toujours le plus sage.
La Fontaine, Fables, VIII, 12.
2 Il se peut faire qu'il y ait de vraies démonstrations; mais cela n'est pas certain. Ainsi, cela ne montre autre chose, sinon qu'il n'est pas certain que tout soit incertain, à la gloire du pyrrhonisme.
Pascal, Pensées, VI, 387.
3 Non, non, je l'ai juré, ma vengeance est certaine (…)
Racine, Andromaque, II, 5.
4 Cette splendeur, cette pourpre mondaine
D'un règne heureux est la marque certaine.
Voltaire, Défense du Mondain.
5 L'absence n'est-elle pas pour qui aime la plus certaine, la plus efficace, la plus vivace, la plus indestructible, la plus fidèle des présences.
Proust, les Plaisirs et les Jours, p. 142.
6 (On remarque que) l'enchaînement des faits est certain, inévitable, à l'aide des locutions adverbiales, qui renferment cette idée de certitude, sûrement, nécessairement, inévitablement, infailliblement, immanquablement : Vous semez le vent, vous récolterez nécessairement la tempête.
F. Brunot, la Pensée et la Langue, XXII, VIII, p. 840.
6.1 Je ne veux tenir pour certain que ce que j'aurai pu voir moi-même, ou pu suffisamment contrôler.
Gide, Voyage au Congo, in Souvenirs, Pl., p. 695.
7 Ce qu'il y a de certain dans la mort est un peu adouci par ce qui est incertain.
La Bruyère, les Caractères, XI, 38.
Un âge certain, avancé (s'oppose à un certain âge, ci-dessous, II. A. 2.).
Cour. Qui est considéré comme vrai, conforme au vrai. Réel, vrai. || Donner la raison certaine de qqch. || Une preuve certaine.
N. m. || Le certain, c'est que… : ce qui est certain, c'est que… || Quitter le certain pour l'incertain.
2 Dr. (dans des expressions). Qui est déterminé, fixé d'une façon précise et invariable. Constant, déterminé, fixe, invariable, précis. || Une date certaine. || L'enregistrement donne date certaine. || Prix certain, taux certain. || Corps certain.
8 Lorsque les époux apportent dans la communauté une somme certaine (…)
Code civil, art. 1511.
N. m. || Le certain : en terme de Bourse, Contre-valeur en francs d'une devise étrangère. || Procédé du certain.
3 (Personnes. Surtout attribut). Qui considère une chose pour vraie. Assuré, convaincu. || J'en suis certain. || Il affirme comme s'il en était certain ( Affirmatif, dogmatique).Être certain de… || Être certain que… (et indicatif futur). || Tu en es sûr ? — Certain ! || Être certain de réussir. || Je suis certain qu'il viendra. → J'en ai la certitude, je le crois, je le parierais, j'en mettrais ma main au feu; j'en ai la conviction.
9 Madeleine, j'en étais certain, ne pouvait ressentir aucun intérêt pour un étranger que le hasard avait jeté dans sa vie comme un accident.
E. Fromentin, Dominique, VII.
10 Je ne le crois pas, dit-il, j'en suis certain.
A. Maurois, Terre promise, XXXI, p. 215.
Loc. fam. (redondance critiquée). Sûr et certain. || Il viendra, j'en suis sûr et certain. || La chose arrivera bientôt, c'est sûr et certain.
———
II
A Adj. (Placé avant le substantif, en épithète). Exprime une indétermination.
1 (Précédé de l'art. indéf.) Désigne une quantité donnée, un moment déterminé, une attitude particulière…, mais non précisés. || Un certain nombre de gens. || Il restera un certain temps. || Une certaine distance. || À un certain moment. || Il n'aime pas qu'on lui parle sur un certain ton. || Un certain regard. || Un certain sourire, roman de Françoise Sagan.
Désigne allusivement un objet, une personne supposés connus mais volontairement non précisés. || Un certain tiroir toujours fermé à clef. || Un certain mot malsonnant.(Sans article). Littéraire :
10.1 Seil-Kor plaça au pied de la pente abrupte certaine mixture promptement composée avec des pierres crayeuses et de l'eau.
Raymond Roussel, Impressions d'Afrique, p. 60.
10.2 (…) dérobant (…) certaine sacoche qui (…) contenait dans ses divers compartiments une pesante charge d'or et de billets.
Raymond Roussel, Impressions d'Afrique, p. 408.
Loc. cour. D'une certaine manière.À un certain point.À un certain degré.En un certain sens.
11 Il faut avoir de l'esprit pour être homme de cabale : l'on peut cependant en avoir à un certain point (…)
La Bruyère, les Caractères, VIII, 92.
Au plur. (Sans article). Désigne une catégorie à l'intérieur d'un ensemble. || Certains peuples. || Dans certains pays. Quelque.Certains jours. || Dans certains cas. || À certains moments.
Littér. (précédé de l'art. de). Marque une imprécision voulue. || Deviner à de certains indices…
12 (…) il l'embrassait à de certaines heures. C'était une habitude parmi les autres, et comme un dessert prévu d'avance, après la monotonie du dîner.
Flaubert, Mme Bovary, I, VII.
2 Atténuant l'idée exprimée, par l'indétermination. Relatif. || Il fait preuve d'une certaine audace. || Il lui a fallu un certain courage. || Un homme d'un certain âge.
13 Peut-être faut-il avoir pour produire une certaine suffisance.
Edmond Jaloux, le Dernier Jour de la création, IX, p. 102.
3 (1283). || Un certain (placé devant un nom de personne; exprime une nuance de dédain, de mépris, une ignorance affectée). || Un certain Durand, un certain Paul Martin vous a demandé. || Un certain M. Blot, ouvrage de P. Daninos.
14 (…) quoiqu'elle ait fait voir de l'amitié pour un certain Léandre (…)
Molière, le Médecin malgré lui, I, 4.
REM. Cet emploi paraît peu en usage au fém. : une certaine Madame Untel.
B Pron. masc. plur. Désigne un nombre indéterminé de personnes, d'objets. || Certains disent, pensent. || Certains prétendent. Aucun (d'aucuns), plusieurs, quelqu'un (quelques-uns), tel (tels). || Aux yeux de certains.
15 Certains aiment en amour l'agitation comme ils aiment en mer la tempête.
A. Maurois, Un art de vivre, II, 4, p. 72.
Certains de… : certains parmi… || Certaines de vos amies.
(En corrélation avec d'autres, les autres). || Certains sont d'accord, les autres non.
CONTR. Incertain. — Chimérique, conjectural, contestable, controversable, discutable, douteux, erroné, faux, hasardé, illusoire, problématique, suspect, utopique. — Dubitatif, hésitant, sceptique.
DÉR. et COMP. Certainement. Incertain.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • certain — certain, aine (sèr tin, tè n ) adj. 1°   Qui ne peut manquer, faillir, tromper, en parlant des choses. Ce qui est certain Il est certain que.... Je n oserais donner pour certain que.... Tenir pour certain. Un espoir certain de salut. Je le sais… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • certain — CERTAIN, AINE. adject. Indubitable, vrai. En ce sens il ne se dit que Des choses. Cela est certain. La nouvelle est certaine. Il est certain. On tient pour certain. Faire un rapport certain. J ai eu un avis certain que. ... f♛/b] En parlant Des… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Certain — Cer tain, a. [F. certain, fr. (assumed) LL. certanus, fr. L. certus determined, fixed, certain, orig. p. p. of cernere to perceive, decide, determine; akin to Gr. ? to decide, separate, and to E. concern, critic, crime, riddle a sieve, rinse, v.] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • certain — et asseuré, Certus, Indubitatus. Certain de partir, Iam certus eundi. En certain temps, Rato tempore. Il est certain, Liquet, Certum, Non arbitrarium. Il n est rien si certain, Certo certius, B. ex Vlp. Pour certain, Nae, Nimirum, Plane, Verum… …   Thresor de la langue françoyse

  • certain — CERTAIN, [cert]aine. adj. Asseuré, vray. Faire un rapport certain & assuré de quelque chose. des nouvelles certaines. On dit aussi, Estre certain de quelque chose, pour dire, En estre bien asseuré. Estes vous bien certain de cela? j en suis fort… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • certain — [sʉrt′ n] adj. [ME & OFr < VL * certanus < L certus, determined, fixed, orig. pp. of cernere, to distinguish, decide, orig., to sift, separate: see HARVEST] 1. fixed, settled, or determined 2. sure (to happen, etc.); inevitable 3. not to be …   English World dictionary

  • CERTAIN — CERTAIN, CERTITUDE.     Je suis certain; j ai des amis; ma fortune est sûre; mes parents ne m abandonneront jamais; on me rendra justice; mon ouvrage est bon, il sera bien reçu; on me doit, on me paiera; mon amant sera fidèle, il l a juré; le… …   Dictionnaire philosophique de Voltaire

  • certain — I (fixed) adjective absolute, assured, attested, certified, changeless, conclusive, confident, confirmed, decided, decisive, definite, determinate, determined, firm, guaranteed, incontestable, incontrovertible, indisputable, indubitable,… …   Law dictionary

  • certain — cer‧tain [ˈsɜːtn ǁ ˈsɜːrtn] adjective a sum certain LAW an amount of money that cannot be changed or have anything added to it: • a written order requiring the importer to pay a sum certain in the exporter s domestic currency * * * certain UK US… …   Financial and business terms

  • certain — adj 1 positive, *sure, cocksure Analogous words: *confident, assured, sanguine Antonyms: uncertain Contrasted words: *doubtful, dubious, questionable 2 Certain, inevitable, necessary are comparable when they mean bound to follow in obedience to… …   New Dictionary of Synonyms


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.